Ma première rencontre avec le Père-Noël

C’était un soir de décembre, j’avais 7 ans. Fatigué après le repas de noël avec ma famille, mes parents m’ont installé sur le canapé du salon et, après plusieurs minutes devant la télévision, je me suis endormi, aux alentours de 23 heures. Plongé dans un sommeil profond, je ne m’attendais pas à vivre une rencontre magique une heure plus tard : celle avec le Père Noël.

Sorti de mon lourd sommeil par les chuchotements de mon papa, c’est les yeux encore à moitié fermés que je le vis, sur le pas de la porte, vêtu de son grand costume rouge et blanc, sa longue barbe blanche et son grand sac rempli de cadeaux. Enfant, mon rêve était de rencontrer le Père Noël, lui parler, le prendre dans mes bras. Et ce soir de noël, après une petite sieste, mon rêve devenait réalité.

Je me rappelle m’être frotté les yeux, comme si je n’y croyais pas, comme si je rêvais encore dans mon sommeil. Mon premier réflexe était de crier : Père Noël ! Et ensuite de courir vers lui. Il m’accueillit dans ses grands bras, et me regarda au travers de ses petites lunettes. « Comment vas-tu mon garçon ? » me demanda-t-il. Je ne savais pas trop quoi répondre. J’étais à la fois surpris, heureux, impressionné devant un tel personnage. Ma réponse a finalement été : « quels cadeaux m’as-tu amené Père Noël ? ». Il a ri, et a descendu son grand sac de son dos.

Il sorti alors plusieurs paquets, trois plus exactement, tous emballés par un papier rouge et un n½ud blanc, frappés d’une étiquette où était écrit mon prénom. « Voici tes cadeaux, mais avant de te les donner, dis-moi, as-tu été sage cette année ? ». Surpris, je me retourne vers ma maman qui me regarde en souriant, et hoche la tête. « Oui Père Noël, je te le promets ». Je commence alors à ouvrir mes cadeaux, en commençant par le plus gros : la toute nouvelle console de jeu à la mode ! S’en suivent un jeu allant avec la console et un pull de noël, brodé à mon nom. Ravi de ces magnifiques cadeaux, je saute dans les bras de ce grand homme en rouge qui avait illuminé ma soirée : « merci Père Noël, c’est le plus beau noël de ma vie » lui ai-je dit. Il me sourit, et me pris encore dans ses bras avant de me dire qu’il devait partir et que d’autres enfants comme moi l’attendaient ce soir. Triste, mais tout de même heureux de ces quelques minutes passées avec lui, je saute une nouvelle fois dans ses bras avant de le voir partir en me faisant signe.

Cela reste un souvenir inoubliable de mon enfance, et même si les chances que cela se reproduise sont faibles voir inexistantes, j’attends tous les soirs du 24 décembre le retour de celui qui m’a apporté tant de bonheur.
Publié le 10/11/2018

Commentaires

Aucun commentaire, soyez le premier visiteur à rédiger un commentaire pour cet article.

Rédiger un commentaire

Votre adresse email
Votre adresse email ne sera pas visible.
Votre pseudo
Votre pseudo sera visible.
Votre commentaire
Le HTML et le BBCODE sont désactivés.
Afficher le menuPage Facebook Allo Père-Noël